Chronique – Felicity Atcock t. 6

DSC07511 (2)

Bonjour à tous !

Cette  chronique annonce la fin d’une saga. En effet, j’ai terminé le dernier tome de Felicity Atcock et rien que d’y penser, l’univers et les personnages me manquent déjà.

Ces livres m’ont fait rire, enrager et douter mais au final ils m’ont surtout transportée !

TITRE : Les anges voient rouge

AUTEUR : Sophie Jomain

EDITION : J’ai lu ( collection : pour Elle )

RÉSUMÉ :

« Je n’ai jamais été une grenouille de bénitier, mais je me souviens très bien des grandes lignes de la religion qui affirment que Dieu est omnipotent, omniscient, omniprésent et… immense. Sauf qu’à en croire l’individu petit, chauve et rabougri qui se tient devant moi, il doit y avoir erreur sur la marchandise.

Dans le cas contraire, si ce type est bel et bien le Tout-Puissant comme il le prétend, il va apprendre de quel bois je me chauffe.

Même affronter l’enfer ne me fait pas peur. On n’avait qu’à pas m’enlever l’homme que j’aime. »

Mon avis

Encore une fois, j’ai adoré ce livre. Ce dernier tome n’est certes pas un coup de cœur mais si je devais le noter, il serait très proche du chiffre maximal.

On retrouve les mêmes éléments présents dans les livres précédents, c’est-à-dire l’humour, le surnaturel, la malchance de Feli, les mystères, les tours de passe-passe de Dieu, les émotions et situations impossibles.

Je trouve que ce tome final ce lit très vite. Finalement, la fin du 5 étant HORRIBLE, on commence le 6 à toute vitesse pour avoir une réponse et se rassurer, et une fois que l’on se calme, et bien le livre est déjà bien entamé !

Aussi, on fait la découverte à nouveau d’une autre facette du monde surnaturel. Quelle créature ? Je ne le vous dirai pas mais ce cher Orcus Morrigan  ( autant vous dire que mon cerveau lisez plutôt Horcruxe Morrigan ^^) m’a bien fait rire. C’est dommage qu’il ne soit présent que dans ce tome et assez peu car je l’aime vraiment bien. J’adore son apparition vers la fin du livre, je ne m’y attendais pas mais c’était plutôt drôle.

Dans ce tome, le fils de Feli est vraiment mis en avant. Même si l’intrigue générale à mon avis tourne autour de Stan, Adam n’en reste pas moins important. Je dirai que les deux sont liés de toute façon. Il se trouve attiré par les ténèbres à cause de sa partie maléfique, démoniaque, et ce pauvre bout de chou va avoir besoin d’aide pour y résister.

Ai-je le droit de me réjouir du malheur des autres ? Non. Mais pour les personnages fictifs ça ne compte pas. Je n’aime pas Phil Harper. Ce n’est pas nouveau, et dans ce tome, il lui arrive encore des misères, il n’a vraiment pas de chance lui non plus. Mais moi, j’étais contente. Pour tout vous dire, je ne sais pas pourquoi je ne l’apprécie pas car l’auteure fait tout pour le rendre gentil : il aime Feli, prend soin d’elle et n’hésite pas à prendre des risques pour elle ou son fils. C’est un ami loyal. Mais moi je n’arrête pas de me dire qu’il y a anguille sous roche… même maintenant alors que j’ai fini de lire tout.

Un petit point négatif serait peut-être à noter quand même. J’ai trouvé que la manière de ramener une âme des enfers était un peu trop facile à réaliser. Finalement, la mission quasi suicide de Feli ne s’est pas passée avec tant de complications et c’est ça qui m’embête un peu. Ça a été un peu trop rapide. MAIS je ne plains pas du tout, DU TOUT, du fait que ce soit une réussite. Mon cœur n’aurait pas supporter de toute manière.

Cet ultime chapitre aux aventures de Felicity est vraiment pleins de rebondissements par contre, surtout au niveau des révélations. En effet certaines choses se passent et on apprend qu’en fait tout était prévu et que d’autres non MAIS finalement SI pour certaines personnes… (relisez cette phrase si ce n’est pas compris ^^). Tout est une histoire de complots et manigances au final !

La relation Stan-Feli a toujours été plus ou moins présente même si ils n’ont jamais été ensemble à proprement parlé mais elle prend une nouvelle direction dans ce livre et ça, j’ai bien aimé. Le fait que ça n’arrive que tard dans l’histoire permet d’apprécier les petits signes avant coureur, de voir la situation devenir réalité sans pour autant sans lasser.

Un petit mot sur la fin tout de même : ça m’a surprise. C’est vrai qu’il est dur d’imaginer une fin, surtout quand elle clôt une saga mais je ne pensais pas que ce serait une fin si ouverte et pleine de possibilités que ça ! Ok, tout est quasiment dans l’ordre, mais la scène finale laisse à penser qu’au contraire, c’est loin d’être terminé, et alors on a TOUT le loisir de s’imaginer ce qu’il va se passer !

Bref, Felicity Atcock c’est un coup de cœur pour moi, je suis tombée amoureuse de ce cher Stan Gallagher (ce qui n’était pas gagné dans les deux premiers tomes, Terrence faisait encore barrière à ce moment là), mon entre-deux préféré qui n’en ai plus un d’ailleurs… Mystère, mystère ! J’adore comment Sophie Jomain mélange contemporain, surnaturel, romance et humour. Dans ce livre, tout paraît normal, même les anges et  cette malchance qui ne peut être que surnaturel, je vois pas d’autre explications… 😉

Saga terminée mais pas pour autant oubliée. Je la relirai, c’est certain !

Emilie ❤

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur « Chronique – Felicity Atcock t. 6 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s