Chronique – L’Académie des Âmes Abîmées

DSC07870 (2)

Ce livre a une couverture magnifique. C’est aussi le premier roman que je lis de cet auteur et éditeur et je l’ai connu grâce à Bookstagram. En effet, dès que j’ai vu sa couverture et le résumé pour la première fois, tout en ayant le titre en tête, j’ai voulu le lire. Et tous les retours positifs que j’entendais dessus m’ont confortés dans cette idée. Alors maintenant, c’est chose faite !

TITRE : L’Académie des Âmes Abîmées

AUTEUR : Thierry Cohen

EDITION : PLON

RÉSUMÉ :

A l’académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission.

Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont accueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter de se reconstruire. Mais peut-on retrouver confiance un jour après avoir survécu à de tels drames ? Et quel rôle leur parrains, Dimitri et Romane, joueront-ils dans la reprise en main de leur destin ?

Entre renaissance, découverte des sentiments, échanges avec des professeurs hors normes et mise en pratique des cours, cette institution secrète dessine un nouvel avenir… Et si elle pouvait changer le monde ?

Mon avis

Autant le dire tout de suite, ce livre a été un coup de cœur. J’ai adoré l’histoire, les personnages : absolument tout. Et surtout, le texte a trouvé une certaine résonance en moi et m’a apporté beaucoup de choses.

Le livre aborde des sujets sombres, réels, importants, durs mais qui font malheureusement partie de la vie de biens des personnes. Car les sujets sont assez lourds comme la maltraitance, les agressions sexuelles… Cependant, au lieu d’aborder la destruction qu’ils pourraient apporter, l’auteur leur offre plus une direction vers la reconstruction, l’espoir. Et c’est là ce que j’ai beaucoup aimé. On prend les problèmes mais à la fin, on se dit que l’on peut arranger ça, apprendre à les surmonter et vivre avec son passé. Ne pas oublier les mauvais moments, ne pas les laisser nous freiner mais s’avoir les apprivoiser et en faire notre force. Ce livre redonne espoir pour le futur et nous redonne foi envers les gens. C’est une très belle leçon de vie qui cherche à nous apprendre qu’ensemble, en s’aidant les uns les autres et en essayant chacun de faire le bien, alors on peut faire du monde un endroit meilleur qu’il ne l’est aujourd’hui.

L’académie des âmes abîmées, si elle existait pour de vrai, aiderait beaucoup de gens je pense et j’ai beaucoup aimé cette création. Car finalement, en étant là les uns pour les autres, en n’étant pas aveugles aux malheurs et blessures des autres, on pourrait leur venir en aide, les accompagner dans leur parcours et cela sans vraiment avoir une institution, ou un endroit à quatre murs pour le faire.

« Un roman, c’est un peu comme une personne, non ? On voit la couverture, le titre et on se fait une idée. Mais ce n’est qu’en passant de longues heures avec lui qu’on parvient à avoir une vision précise de ce qu’il est et cherche à nous dire. » – Dylan, L’académie des âmes abîmées.

Au niveau de l’intrigue, on ne peut pas dire que c’est un livre qui regorge de rebondissements ou de retournements de situation tout simplement parce que ce n’est pas le genre de récit qui se prête à de telles choses. Cependant, on a quelques petites surprises, du suspens et des choses auxquelles on ne pensait pas. Notamment vers la fin. Pourtant, on ne s’ennuie pas un instant avec ce roman car on suit le parcours de Lana et Dylan, comment ils vont être forcer de confronter leur passé pour réussir à le laisser derrière eux et aller de l’avant, se reconstruire, trouver qui ils sont et ce qu’ils veulent faire. De plus, en parallèle de ces deux là, on a quelques chapitres abordant une troisième personne que certains personnages du livre cherchent à retrouver et cela donne un petit côté enquête au récit que j’ai bien apprécié.

Via le personnage de Léo, l’auteur nous fait part de réflexions, de questions mais également d’idées qui nous font réfléchir et qui trouvent un sens pour, je pense, chacun d’entres nous car nous sommes tous confrontés à un moment ou un autre à des problèmes, des difficultés plus ou moins fortes. D’ailleurs, c’est un de mes personnages favoris. Léo fait preuve d’une très grande bienveillance envers les personnes et notamment ses étudiants, les résidents de l’académie. Ses propos sont intelligents, sages et aident vraiment. Il est de bon conseil.

« Certains peuvent être détruits par des mots, des injures. D’autres sauront résister aux pires sévices. Les dépasser, même. Chaque parcours est particulier, chaque vie unique, chaque douleur aussi » – Romane, L’académie des âmes abîmées.

Au niveau de l’écriture, j’aime énormément la plume de l’auteur qui est français (cocorico !!!). Sérieusement, je lis peu d’écrivains français mais à chaque fois que je le fais, ça me fait beaucoup plaisir. En plus Thierry Cohen écrit superbement bien, je trouve son style fluide, doux, à la limite du poétique par instant. J’ai tellement aimé que je pense acheter un autre de ces romans afin de mieux le connaître et découvrir son style dans un autre univers.

Au final, ce livre aborde des sujets douloureux, les problèmes de notre société sur un plan humain mais il ne nous casse pas le moral. Certes, on est touché par la douleur des personnages mais il nous offre surtout un bol d’air frais, une échappatoire à ces problèmes. Il nous fait voir comment appréhender la souffrance, comment se débrouiller avec son passé pour aller de l’avant et trouver ce que nous sommes vraiment. Il nous fait voir que malgré toutes les mochetés du monde, la vie vaut le coup d’être vécue car on peut aller mieux et on peut aussi la rendre meilleure, pour nous mais aussi pour les autres. Je suis ressortie de ce livre heureuse en me disant que certes, tout n’est pas parfait, loin de là, mais c’est suffisant car je peux faire en sorte de rendre les choses un peu mieux, nous le pouvons tous. Ce livre par le biais des problèmes, de ces âmes abîmées, permet de nous montrer que l’on peut guérir, surpasser tout ça et au final c’est une ode à la vie et à l’espoir d’un monde meilleur si on se serre les coudes.

Je ne peux que vous le conseiller !

Bonne lecture,

Emilie ❤

Publicités

Un commentaire sur « Chronique – L’Académie des Âmes Abîmées »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s