Chronique – Les Puissants t.1

DSC07863 (2)

Voici un exemple de livre que j’ai lu sans vraiment savoir de quoi il parlait. Je l’ai seulement vu passer assez souvent sur les réseaux et j’ai lu beaucoup d’avis positifs dessus alors je me suis lancée afin de me faire mon avis.

TITRE : Esclaves, Les Puissants tome 1

AUTEURE : Vic James

EDITION : Nathan

RÉSUMÉ :

Dans le jeu du pouvoir, chacun risque sa vie.

Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.

Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent libres et gouvernent le pays.

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de partir tous ensemble accomplir leurs jours d’esclavage. Abi devient domestique au service de la puissante famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité de terribles dangers, car chez les Égaux, les luttes de pouvoir sont sans pitié. Et lorsqu’elle tombe amoureuse d’un de ses maîtres, c’est sa vie même qui est en péril…Luke, quant à lui, a été exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s’épuise à la tâche. Cependant, d’autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu’il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.

Mon avis

J’ai plutôt bien aimé l’histoire. A vrai dire, j’adore l’univers crée par l’auteure ainsi que l’intrigue. Cependant, je trouve que le roman est assez long à démarrer, il ne se passe pas énormément de chose et le plus intéressant est surtout regroupé vers la fin du roman. Aussi, je m’attendais à un peu plus dans l’intrigue : plus d’action, plus de sentiments… le résumé est je trouve très prometteur, il met vraiment en haleine le lecteur mais, pour moi, il est un peu trop excessif par rapport au livre. La ferveur que l’on sent grâce au résumé n’est pas présente dans le texte même si je pense qu’elle doit être présente dans la suite. Car, finalement, ce livre est un premier tome et il pose le décor, les fondements de l’univers et de l’intrigue imaginée par l’auteure. Cela fait que la première moitié du roman est relativement lente mais que l’autre partie a un rythme plus soutenu avec notamment plus d’actions et de découvertes.

Personnellement, ce que j’ai bien apprécié dans cet univers c’est que l’auteure crée des êtres aux pouvoirs surnaturels et les placent dans une société qui semble relativement être fondée sur les mêmes bases que la nôtre. On pourrait croire que c’est notre monde actuel mais avec quelques changements et un nouveau groupe de personnes : les Égaux. D’ailleurs ce sont des gens hypers intéressants avec leur Don, j’ai hâte d’en découvrir plus la dessus.

Au niveau des personnages, j’aime la diversité qu’il y a au niveau des âges, des statuts et des caractères. De plus, les chapitres se font selon différents points de vue et c’est quelque chose qui me plaît de plus en plus. Cela permet d’en savoir davantage sur les personnages, d’en connaître un peu plus sur les différents plans d’actions mais cela permet aussi d’entretenir le suspens et le mystère. Au début du roman, on pense que les personnages vont être classés en deux groupes : les citoyens qui deviennent des esclaves et les Égaux qui usent de leur pouvoir. Cependant, on va se rendre compte que les limites sont plus fous que ça et que comme partout, certaines personnes sont réticentes envers les étiquettes et ce qu’elles leurs incombent de faire ou non. J’ai déjà quelques personnages favoris comme Gavar, Abi et Sylien. J’ai l’impression que le premier pourrait bien me surprendre par la suite et je suis complètement gaga de son amour pour sa fille, Abi quant à elle je l’apprécie particulièrement pour son côté réfléchi mais surtout pour sa dévotion envers sa famille. Et le dernier, Sylien, est un personnage bien mystérieux et puissant, ce qui le rend très intéressant.

Pour l’intrigue, il se passe quand même pas mal de choses, d’abord la rébellion de Luke à Millmoor, toutes les péripéties du reste de sa famille à Kyneston mais aussi toutes les intrigues, complots, et machinations parmi la famille Jardine et les Égaux en général. Il y a également tout ce qui tourne autour de Chien, qui est-il vraiment ? Que va-t-il devenir ? Aussi, à la fin du roman, il y a un énorme retournement de situation qui chamboule tout et on ne sait plus trop à quoi s’en tenir. De quoi nous donner envie de dévorer le tome 2 tout de suite ! En tout cas, pas mal de mystères et de questions sont mises en place dans ce premier tome ce qui laisse penser que la suite sera vraiment intéressante et je pense meilleure que ce premier tome.

Comme je vous l’ai dit plus haut, ce livre n’est pas parfait pour moi et surtout, outre la lenteur du début, à cause des émotions. Heureusement qu’il se passe des choses et qu’il y a du mystère car sinon j’aurais vite reposé ce livre sans le finir. En effet, pour ma part, je n’ai pas « ressenti » ce livre. Je le trouve vide d’émotions, je ne m’attache pas émotionnellement aux personnages, le soupçon de romance ne m’a rien fait, les scènes de déchirement et retrouvailles de la famille m’ont laissée de marbre. J’ai même l’impression que les personnages eux-mêmes ne ressentent rien. Il n’y a pas de sentiments palpables, je n’ai tout simplement pas été touchée. Et je trouve ça vraiment dommage car ce sont ces choses là qui rendent un livre vivant, attachant. C’était comme si il y avait une certaine distance entre l’histoire et moi. Je dois quand même nuancer ce propos car il y a un personnage qui, lorsqu’on aborde ses sentiments, son état émotionnel, arrive à me les transmettre et c’est Gavar. Notamment grâce à sa colère et son emportement et je pense que c’est l’une des raisons aussi qui fait que j’aime ce personnage.

En résumé, ce livre est une bonne lecture car j’aime l’univers ainsi que la direction vers laquelle nous emmène l’auteure cependant, il a quelques petits bémols notamment car le début du roman est assez mou et que je n’ai pas ressenti d’émotions en le lisant. J’espère que ces « défauts » ne seront plus – ou moins – présents dans la suite. Affaire à suivre.

Bonne lecture,

Emilie ❤

Publicités

Un commentaire sur « Chronique – Les Puissants t.1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s