Chronique – Une flamme dans la nuit

DSC07876 (2)

J’avais adoré Une braise sous la cendre ( la chronique est disponible ici), le premier tome de cette saga, et j’attendais avec impatience de me plonger dans la suite. J’avais une attente énorme pour ce deuxième volet et je n’ai pas du tout été déçue. Comme le premier tome, c’est un coup de cœur !

TITRE : Une Flamme dans la Nuit (T.2)

AUTEURE : Sabaa Tahir

EDITION : Pocket Jeunesse (PKJ)

RÉSUMÉ :

Elias a toujours voulu quitter Blackcliff pour enfin devenir libre.

Mais ce rêve a un prix : Laia, une jeune résistante, lui permettra de fuir s’il l’aide à faire évader son frère, enfermé dans la pire prison de Blackcliff.

Malgré le risque, Elias n’hésite pas une seconde et décide de forcer son destin. Traqués par les Martiaux, les fugitifs ignorent que ce voyage les conduira jusqu’au cœur de l’Empire, où des dangers plus périlleux encore les attendent…

Mon avis

Dès les premières pages, je me suis retrouvée emporter dans l’univers que j’avais tant aimé dans le premier tome. On retrouve tout de suite Laia et Elias et c’est un pur bonheur. Le ton est aussitôt donné, nos héros n’auront pas la vie facile et leur voyage ne sera pas de tout repos.

Dans ce livre, on en apprend plus sur ces deux personnages. D’abord par le temps qu’ils passent ensembles, on voit comment ils opèrent en duo, quels côtés de leur personnalité ressort le plus lorsqu’ils se côtoient… C’est un duo qui marche tellement bien. Laia en devient encore plus courageuse et déterminée et Elias, toujours fort, laisse plus transparaître ses émotions, sa fragilité tout en restant impliqué dans leur quête à cent pour cent. Bref, la relation qu’ils ont me plaît beaucoup trop et quand nos deux braises se trouvent côte à côte, il y a des étincelles ! (Je vous vois venir mais je tiens à dire que je me suis faite rire toute seule avec mon jeu de mots, alors pouète ^^.)

De tout manière, j’adore Elias. Il est torturé par son passé, par ce qu’il a fait et ce qu’il est mais aussi par ce qu’il pourrait faire. Mais pourtant, c’est un garçon qui ne rêve que de liberté, de faire les choses justement et bien. Il a un grand cœur mais il souffre énormément et ça le rend vraiment attachant et on arrive facilement je trouve à projeter ce qu’il ressent.

Laia, elle, c’est un exemple. Au départ, c’est une jeune fille apeurée qui ne semble pas faire preuve d’assez de courage, mais pourtant ! Elle est habitée d’une énergie folle, pas un seul instant elle perd son objectif de vue, elle fait preuve de bien plus de courage que beaucoup d’autres personnes et elle est toujours bienveillante. La peur l’occupe toujours mais elle fait avec, elle s’en sert pour devenir encore plus forte et je trouve qu’elle l’est encore plus que dans le 1.

On découvre également plus Helene. C’est un personnage, je trouve, très complexe mais que j’aime beaucoup aussi. Très loyale, elle se trouve prise au piège par les choix qu’elle a fait pour protéger ceux qu’elle aime. L’Empire, l’amour, la famille… toutes ces valeurs se bousculent en elle et elle doit choisir ce qui sera le mieux. Mais aucun choix n’est facile, et il existe des forces plus fortes qu’elle qui semblent parfois aussi se jouer d’elle. La pauvre est dans une situation intolérable mais Helene fait toujours preuve de force et de loyauté. A sa manière, je la trouve très touchante aussi.

« Tant que tu combattras les ténèbres, tu te tiendras dans la lumière. »

Ce deuxième tome introduit également de nouveaux personnages qui ont des rôles encore plus ou moins mineurs mais qui sont déjà très intéressants. J’espère vivement qu’ils seront développés dans la suite ! Je pense ici notamment à Afya, Tas, Araj et Mamie Rila.

Au niveau de l’intrigue, ils se passent beaucoup de choses. D’abord il y a cette quête principale qui consiste à sauver le frère de Laia mais en chemin, il va se passer pleins de choses ! On en apprend plus sur les créatures fantastiques – ainsi que leur monde – qui peuple l’Empire mais il reste énormément de part d’ombres qui entretiennent encore le mystère. Les rebondissements sont nombreux et Sabaa Tahir a mis mon cœur à rude épreuve. Nos héros en voient de toute les couleurs et je n’étais pas très sereine pour eux à certains moments. Le rythme est parfait à mon goût : il se passe tout le temps quelque chose, soit une découverte, un rebondissement, ou alors une scène d’action, un moment d’émotions mais sans non plus que les choses se bousculent ou se précipitent et c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié.

Le premier tome m’avait énormément marqué notamment grâce aux messages d’espoir, de force et de courage que l’auteure avait semés tout du long de son livre. A l’époque, j’en avais besoin et donc ils avaient trouvé une certaine résonance en moi et c’était l’une des raisons qui avait fait de cette lecture un coup de cœur monumental. Alors j’ai été ravie d’en retrouver dans ce tome 2. Les choses ne se présentent pas pareil mais c’est toujours présent. En effet, ce sont moins des phrases qui, prisent tel quelles, forment un message mais c’est plus dans les choix des personnages, leurs pensées, leur actions et le choix des mots au fil du roman qui me procure ce même sentiment de force, de réconfort et qui me donne envie d’aller de l’avant, de canaliser mes doutes et mes peurs pour en faire ma force, de me battre pour ce que je veux et ce qui est juste. C’est incroyable comment ces livres impactent sur moi. Mais je trouve ça formidable !

Quant à la fin, malgré quelques révélations qui nous laissent pantois et surpris tellement on n’y était pas préparé, ils restent encore beaucoup de choses à régler et j’ai vraiment hâte d’avoir la suite !

En résumé, une nouvelle fois Sabaa Tahir a su choisir les mots qui ont trouvé leur chemin directement vers mon cœur et je n’ai pu lâcher ce livre qu’une fois terminé. Elias et Laia sont des personnages en or qui ont chacun leurs forces et leurs faiblesses mais si il y a une chose de sûr, c’est que quand ils sont ensembles, je les adorent encore plus ! Le rythme est fluide, ponctué d’actions et de découvertes. C’est un coup de cœur et j’ai trop hâte de voir le déroulement des événements ainsi que l’évolution de la relation entre Laia et Elias.

Evidemment, je ne peux parler de ce livre sans penser à Audrey que vous connaissez sans doute sous le pseudo @lunabookaddict car c’est grâce à son amour pour cette saga que j’ai commencé à la lire et je ne regrette à aucun instant d’avoir fait ce choix. Ces livres m’ont aidé, surtout le un que j’ai lu au bon moment s’en m’en rendre compte et maintenant c’est un réel plaisir de suivre les aventures de ces héros formidables. Alors, merci Audrey !

Bonne lecture à vous,

Emilie ❤

Publicités

7 commentaires sur « Chronique – Une flamme dans la nuit »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s