Chronique – Le Chant des Voiles

DSC08226 (2)

On se retrouve pour une nouvelle chronique un peu particulière. En effet, ce texte est encore au statut de manuscrit et vous ne pouvez donc pas, pour le moment, le trouver en vente. Il m’a été envoyé par l’Agence Sélène et si vous en avez envie, les dix premiers chapitres sont disponibles sur leur compte Wattpad.

TITRE : Le Chant des Voiles

AUTEURE : Tiphs

RÉSUMÉ :

L’océan, Luka en a toujours rêvé. Vivre libre et loin de la misère dans laquelle elle a grandi l’obsède. Peu importe qu’elle soit une femme, sa détermination est sans limite et elle compte bien prendre la mer.

Quand le capitaine du majestueux Endeavour l’intègre à son équipage en dépit des convenances, Luka semble toucher son rêve du bout du doigt.

Mais passée l’euphorie du départ, la vie à bord se révèle impitoyable. Sous les ordres de l’intransigeant et charismatique maître coq, Axel, Luka cherche à trouver sa place alors que les véritables raisons de sa présence sur le navire lui échappent encore.

Bien déterminée à percer le secret de leur expédition, la jeune mousse découvre rapidement que sur l’Endeavour, rien n’est ce qu’il paraît être.

Mon avis

Il me doit de commencer par vous dire que ce manuscrit a été pour moi un gros coup de cœur. Je l’ai dévoré en deux jours, c’est pour dire. Souvent, même si j’ai des coups de cœur ou d’excellentes lectures, je trouve un ou deux petits bémols pour équilibrer mes propos et ne pas sur-vendre une histoire. Mais ici, je n’ai pas su en trouver alors attendez-vous à une avalanche de bons points.

La première chose qui m’a plu tout de suite dans cette histoire, c’est l’univers, le contexte. En effet, le récit se déroule sur un navire pour la majeure partie du temps alors on est plongé dans l’univers de l’Océan, de la marine, et un peu de la piraterie… Des choses que j’affectionne particulièrement. En plus, quand on a ce genre de milieu dans une histoire, c’est davantage le côté pirate et aventure qui est développé alors que là, c’est vraiment plus la marine traditionnelle : le navire, être capitaine, les différents statuts de l’équipage, la vie sur l’eau, le vocabulaire du bateau… L’auteure a choisi de nous mettre dans ce milieu et elle le développe jusqu’au bout, c’est vraiment abouti et c’est donc très plaisant à lire : on est totalement immergé dans l’histoire !

Du fait que ce soit un manuscrit d’une auteure non publiée, cela m’a permis également de découvrir une nouvelle plume. Et quel bonheur ! J’ai trouvé que les mots se lisaient tout seuls, l’écriture de Tiphs est très fluide, agréable à lire et elle sait manier les mots à la perfection pour que l’on n’est plus envie de lâcher son récit. C’est vraiment une écriture très addictive. Pour ma part, je suis conquise ! Et je ne sais pas si c’est le choix des ses mots ou les tournures de phrases ou bien les deux, mais pendant tout le long du récit je ressentais énormément les choses, j’étais vraiment dans l’histoire.

Pour ce qui est de l’intrigue, j’adhère à 100%. Il y a de l’aventure, une expédition, une quête, du mystère : tous les ingrédients sont là. Du début jusqu’à la fin de ce récit, on sait que l’équipage navigue avec un but, une expédition décidée à l’avance avant le départ et commandée par un monsieur que l’on découvre qu’assez tard dans l’histoire. Mais on ne sait pas quelle est la raison de ce voyage, l’auteure nous tient dans le flou quasiment du début à la fin ! Et quand on apprend enfin le fin mot de l’histoire, on est loin d’être au bout de nos surprises ! En parallèle, on suit les différentes péripéties que traverse Luka, l’héroïne de Le Chant des Voiles. On la suit à travers les épreuves qui l’attendent comme, par exemple, devoir s’habituer à la vie sur l’Endeavour qui, hormis elle, possède un équipage exclusivement masculin. Elle va devoir se faire sa place, dépasser les préjugés que les hommes ont sur elle et surtout survivre au danger qui rôde toujours, jamais très loin de notre chère mousse.

Ce dernier point m’amène aux personnages. Ils sont assez nombreux sans pour autant qu’on croule sous une avalanche de prénoms à retenir. Les personnages centraux sont tous assez différents au niveau de leur caractère et j’ai apprécié cette diversité, c’est toujours rafraîchissant. Axel, le maître coq et supérieur direct de Luka, est un personnage assez compliqué de premier abord. Il a des sautes d’humeurs, on ne sait jamais comment il va réagir, il en fait voir de toutes les couleurs à Luka même si il n’hésite pas à l’aider quand elle est dans les problèmes. C’est un personnage assez mystérieux, dont on se sait au final vraiment pas grand chose. Le mystère est de nouveau présent. En tout cas, ce personnage est l’un de mes préférés si ce n’est le premier et il n’a pas arrêté de me surprendre au cours de l’histoire, parfois au dépend de mon pauvre cœur. Je ne vais pas détailler tous les personnages car ce serait trop long mais dans la majorité, ils sont tous intéressants, bien développés, attachants ou détestables à leur manière et toujours pleins de surprise.

L’un des points forts de ce récit, c’est le personnage de Luka. Elle est forte, entêtée, têtue, courageuse tout en ayant ses faiblesses et ses insécurités. J’ai adoré la manière dont elle met tout en oeuvre pour accomplir son rêve, ce qu’elle désire le plus et la force avec laquelle elle croit en ses convictions. Luka n’est pas parfaite, elle fait des erreurs et ne prend pas toujours les bonnes décisions mais ça la rend d’autant plus réelle à nos yeux ! Le combat qu’elle mène, c’est le combat que nous menons tous : être accepté pour ce que nous sommes en dépit de notre sexe et du reste et d’être reconnu à notre juste valeur, sans discrimination. Par le biais du personnage de Luka, c’est tout un mouvement de féminisme qu’on perçoit : elle se bat pour avoir sa place, parce qu’elle le mérite et surtout car elle devrait en avoir le droit. Ce qu’elle veut est légitime, mais les autres ne l’entendent pas tous de la même façon. Bref, j’ai été touchée par son personnage, son combat, ses convictions qui reflètent des problèmes bien actuels même si dans une mesure différente. Se faire une place dans un équipage masculin, ce n’est pas une simple affaire mais Luka fera tout pour être acceptée, respectée et accomplir son rêve.

Il y a également un début de romance dans cette histoire (car c’est un récit destiné à être en plusieurs tomes). J’ai beaucoup aimé car c’est le début de la relation que nous avons, cette période où il y a plus cette tension et cette confusion plutôt que des sentiments profonds. On sent les choses se faire mais l’auteure fait durer les choses, durer l’attente et la tension et PUNAISE ! j’ai cru que j’allais m’arracher les cheveux plus d’une fois. J’étais tellement frustrée par moment. Mais c’est aussi ce qui fait la beauté de la chose. Et puis finalement, quand le moment cruciale arrive, que c’est enfin la délivrance pour nos nerfs, évidemment un autre événement arrive et chamboule tout ! En résumé, il y a le début d’une romance, mais quelque chose de secondaire qui ne prend pas le pas sur le reste de l’histoire. Et je ne pouvais pas être plus comblée parce que j’adore les romances et je trouve celle ci juste parfaite. Elle est juste comme il faut et j’ai trop hâte de voir son développement. En tout cas, je suis totalement accro.

L’auteure ne nous ménage déjà pas avec le mystère qu’elle entretient à la perfection pendant tout le récit, les faux espoirs à la pelle qu’elle nous donne, mais en plus, il y a des rebondissements à s’en décrocher la mâchoire, des retournements de situation à vous en faire pleurer, de l’action à vous en affoler le palpitant ! Pfiou… Le final de cette histoire, c’est une vraie montagne russe. On passe de la joie la plus sincère, au désespoir le plus profond et tout cela en un seul chapitre ! On a un rebondissement final, qui retourne tout sans dessus dessous et nous laisse pantelant en train de se demander ce qu’il vient de se passer. La surprise est là, jusqu’au bout, jusqu’au dernier mot et quand on referme ce manuscrit, on ne peut être qu’admiratif devant le génie de l’auteure. Peut-être suis-je trop naïve, mais je n’avais pas vu les choses venir alors cette fin m’a juste retourné le cerveau et brisé le cœur mais OH.MON.DIEU, c’est juste incroyable ! Une fin à en couper le souffle, un point final qui vous nargue quand vous prenez conscience que vous n’avez pas la suite sous la main pour vous rassurer.

Alors, retenez-ça, cette lecture a été en tout point parfaite pour moi, c’est exactement le genre d’histoire qui me transporte et me plaît et j’espère de tout cœur que l’Agence Sélène réussira à faire publier ce récit car il le mérite amplement, parce que je veux aussi une suite et parce qu’il faut que vous puissiez vous aussi partir à l’aventure sur l’Endeavour aux côtés de Luka.

Bonne lecture,

Emilie. ❤

Publicités

5 commentaires sur « Chronique – Le Chant des Voiles »

  1. En fait j’ai beau avoir laissé passer plusieurs heures pour encaisser l’amour, je ne sais toujours pas quoi dire ! 😍😍😍
    Vraiment un grand merci pour ta lecture, ta gentillesse et cette chronique incroyable qui a illuminé ma soirée, et qui illumine mon week-end ! Si tu n’y vois pas d’inconvénient, j’ajoute un lien vers cet article sur mon blog ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Ça me fait plaisir que ma chronique te fasse plaisir, j’avoue que de mon côté ça m’angoissait un peu car finalement c’est la première fois qu’un auteur lis une de mes chroniques 🙈 Et sinon, pas de soucis pour le lien 😉😘

      Aimé par 1 personne

      1. Oh ben faut pas ! Même si tu n’avais pas aimé, je ne suis pas méchante 😀
        (ceci dit, ayant déjà vu des auteurs incendier des blogueurs juste pour avoir osé aimer juste « moyennement », je peux comprendre l’angoisse x)
        Je t’ai ajoutée 😀

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s